« Les pratiques et représentations du religieux dans la sphère publique à Sri Lanka : le cas du nationalisme bouddhiste » par Hadrien Schmitt

Nous avons le plaisir de partager un lien pour télécharger le mémoire de Master en relations internationale d’Hadrien Schmitt qui porte sur « Les pratiques et représentations du religieux dans la sphère publique à Sri Lanka : le cas du nationalisme bouddhiste ». Ce travail, dirigé par Docteur Anthony Goreau-Ponceaud, à été réalisé dans le cadre du Master  « Affaires politiques et internationales, mention Gestion des risques et développement » à Sciences Po Bordeaux.

Lien pour télécharger le mémoire : SCHMITT_HADRIEN_2017_PDAPS_152870

Résumé

Ce mémoire de recherche a pour ambition de rendre intelligible les phénomènes complexes qui composent le nationalisme religieux, et ce dans un pays : Sri Lanka ; sur une religion : le Bouddhisme. Religion de l’ethnie majoritaire, les Cinghalais, le Bouddhisme à Sri Lanka est devenu structurant dans le champ politique depuis l’indépendance en 1948. Nous tâchons d’en retracer les origines, depuis les temps lointains du Mahavamsa, jusqu’à son renouvellement doctrinal sous l’égide de Dharmapala. Nous essayons également d’expliquer les facteurs expliquant son renforcement, ainsi que sa radicalisation. Nous questionnerons ainsi les rapports du nationalisme bouddhiste cinghalais avec les minorités ethniques et religieuses de Sri Lanka, et notamment avec les communautés tamoules et musulmanes.

Référence: Schmitt H.., 2009,« Les pratiques et représentations du religieux dans la sphère publique à Sri Lanka : le cas du nationalisme bouddhiste », mémoire de Master Affaires politiques et internationales, mention Gestion des risques et développement, Bordeaux, Sciences Po Bordeaux, p.127

« Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal » par Catherine St-Germain Lefebvre

Nous avons le plaisir de partager un lien pour télécharger le mémoire  de Catherine St-Germain Lefebvre qui porte sur “Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal”. Ce travail à été réalisé dans le cadre d’une maîtrise en sciences des religions à l’université du Québec à Montréal.

Résumé

Convaincue que les femmes, de par leur rôle dans les rapports sociaux de sexe, ont un rôle important à jouer dans la transmission de l’identité ethnique aux jeunes générations, nous avons voulu, dans ce mémoire, mettre à jour ce phénomène tel qu’il se déploie dans la communauté tamoule du Sri Lanka immigrée à Montréal. La perspective féministe en influence la trame de fond, contribuant à orienter le choix du sujet ainsi que son traitement. Ce mémoire est le fruit d’une recherche exploratoire de type qualitatif. Il repose sur un terrain de recherche mené au temple hindou Thiru Murugan situé à Dollard-des-Ormeaux, municipalité de l’ouest de l’île de Montréal. Il a pour objectif de définir la contribution spécifique de femmes de cette communauté à la « production de l’ethnicité » tamoule, au sens entendu par la sociologue des relations ethniques, Danielle Juteau. Ce mémoire s’appuie sur un cadre théorique contribuant à jeter les bases d’une définition sociologique de l’ethnicité, où non seulement le rôle des femmes dans sa production/reproduction est mise de l’avant, mais où se dégage également l’importance de la composante religieuse dans l’affirmation ethnique, particulièrement en contexte migratoire. Cette recherche analyse d’une part la perception du rôle des femmes dans les rapports de sexe tels qu’ils se déploient dans la communauté tamoule montréalaise et telle qu’elle a été exprimée par les personnes interrogées dans le cadre de cette étude. Il s’attarde d’autre part à l’implication des femmes de cette communauté dans la transmission de la langue, de la religion et de la culture. Ce mémoire démontre que les idéaux associés à la conception de la féminité influencent à· maints égards le rôle des femmes dans les rapports sociaux de sexe à l’oeuvre dans la communauté étudiée. Ce rôle amène celles-ci à s’impliquer activement dans la transmission de leur identité ethnique auprès des générations nées au Québec. De plus, la pratique religieuse jouant un rôle important dans la formation identitaire de nos répondant(e)s, la dimension religieuse est omniprésente dans le bagage ethnique transmis par les femmes aux jeunes générations. Par leur travail actif et conscient lié à la transmission de la langue, de la culture et de la religion aux jeunes de la communauté, ces femmes participent activement à reproduire les frontières ethniques de leur communauté et contribuent, par cela, à la « production de l’ethnicité » tamoule hindoue du Sri Lanka en contexte québécois.

lien pour télécharger le mémoire: http://www.archipel.uqam.ca/1168/1/M10512.pdf

Référence: St-Germain Lefebvre, C., (2008), « Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences des religions.

source: http://www.archipel.uqam.ca/1168/