Appel à contributions et volontaires : Projet “Roots of Diaspora”

Les racines de la diaspora : Les trajectoires migratoires comptent, elles nous forment.

rootsofdiasporabanner3

 

Racines de Diaspora (Roots of Diaspora) est un projet interactif sur la migration et l’asile politique qui vise à recueillir des histoires personnelles et familiales de la fuite et de l’émigration de Tamouls de Sri Lanka depuis l’indépendance de l’île en 1948. Le projet vise à tracer les itinéraires, les modes de déplacements, les rencontres et les expériences, de près d’un million de Tamouls qui ont quittés l’île de Sri Lanka pour chercher refuge à l’étranger. Le but de ce projet est de cartographier aussi bien les migrations d’avant la guerre, celles qui se sont développées pendant le conflit et enfin celles qui se poursuivent depuis la victoire finale de l’armée sri lankaise sur le LTTE. Ce travail cartographique nous permettra d’avoir une meilleure compréhension de l’impact des politiques discriminatoires et des violences ethniques qui ont affectées la principale minorité de l’île.

Avec ce projet, nous visons à défaire le statu quo diasporique et trouver des réponses à des questions en relation à ce qui s’est passé après le départ définitif de Sri Lanka. Où les Tamouls désiraient-ils émigrer ? Par quel(s) point(s) de transit(s) sont-ils passés ? Comment ont-ils passé les frontières et les obstacles naturels ? Comment s’est déroulé leur voyage ? Comment le contexte géopolitique des frontières et les politiques nationales d’accueil des migrants (et notamment des réfugiés) plus ou moins favorables dans les pays développés ont-ils influencé leurs parcours et le choix de la destination finale Ce sont quelques-unes des questions auquelles ce projet à l’intention de trouver des réponses.  L’objectif est donc de retracer, en replaçant dans leur context historique, les départs, les arrivées et surtout la période entre le départ et l’arrivée des migrants et des réfugiés tamouls.

En tant que communauté, nous avons fait peu d’effort pour collecter et archiver les récits de l’histoire migratoire des Tamouls, de leurs difficultés, de leurs souffrances et de la violence de ce processus auquel ils ont du faire face. Avec ce projet, nous espérons lutter contre le silence qui entoure les questions de migration au sein de la communauté tamoule et nous espérons encourager les conversations et les échanges entre les membres de diaspora tamoule dispersée à travers le monde et préserver ainsi nos souvenirs et nos identités.

Nous souhaitons vous inviter à nous rejoindre à ce projet et à contribuer à cette aventure collective.

Vous pouvez nous suivre sur Facebook : facebook.com/RootsofDiaspora et Twitter : twitter.com/rootsofdiaspora. Un site officiel sera bientôt lancé.

Pour les propositions et autres questions, contactez nous à l’adresse suivante : rootsofdiaspora@gmail.com.

 

Équipe, contributeurs et collaborateurs :

Sinthujan Varatharajah, fondateur de Roots of Diaspora, est le fils de réfugiés tamouls. Il est né et a été élevé en Allemagne. Il est écrivain, poète, photographe et “distortioniste” numérique. Sinthujan est actuellement doctorant en géographie politique à l’University College London et détient une Maîtrise en race, l’ethnicity et Postcolonial Studies de la London School of Economics and Political Science.

Amarnath Amarasingam est né à Mullaitivu (Sri Lanka) et s’est réfugié avec ses parents au Canada, à Toronto, alors qu’il n’avait que six ans. Il est actuellement chercheur post-doctoral au Centre for Refugee Studies de York University et enseigne également à l’University of Waterloo et à la Wilfrid Laurier University. Il est l’auteur de Pain, Pride, and Politics: Sri Lankan Tamil Activism in Canada, qui va prochainement être publié.

Abinaya Balasubramaniam est une Tamoule de la diaspora canadienne. Née à Jaffna, elle a grandi au Canada. Elle se définit comme un être diasporique, voyageuse et danseuse dont le parcours a influencé son intérêt pour l’activisme social et l’écriture. Elle est actuellement étudiante en Master à l’Université de Toronto. Elle suit un double cursus avec en majeur Equity Studies & Women and Gender Studies et en mineur Diaspora and Transnational Studies.

Delon Madavan est un Tamoul de la diaspora française. Il est né et a grandi à Paris. Docteur en géographie à l’Université de Paris-Sorbonne, ses premiers travaux de recherche portaient sur les conséquences du conflit intercommunautaire sri lankais pour la ville de Jaffna et ses habitants. Il a étudié dans sa thèse l’intégration socio spatial de la minorité tamoule à Colombo, Kuala Lumpur et Singapour. Il est également un des co éditeurs du site en ligne Sri Lanka & Diasporas

Ahila Poolagaindran est la fille de réfugiés tamouls et a grandi au Canada. Elle s’intéresse aux questions liées aux migrations, à l’asile et l’immigration, les politiques publiques et la planification urbaine. Elle est actuellement inscrite en Public Policy and Refugee/Migration/Urban Studies à l’Université de Toronto et a obtenu sa Maîtrise en Development Studies à la McGill University de Montréal.

Jeyabharati Sivan est une Tamoule de la diaspora britannique. Née de parents réfugiés en Inde, elle a été élevée au Royaume-Uni. Elle s’intéresse aux questions liées au développement de projets artistiques, au marketing des arts et elle est impliquée dans la scène artistique sud asiatique londonienne. Elle travaille actuellement comme gestionnaire de licence pour le Financial Times et détient une Maîtrise en études commerciales de la London Metropolitan University.

Nayani Thiyagarajah appartient à la diaspora tamoule jaffnaise. Elle est née et à grandi à Toronto au Canada. Elle est écrivain, réalisatrice de film, artiste et suit une formation pour devenir accompagnante en périnatalité. Elle termine actuellement son Master en Interdisciplinary Studies (Diaspora/Performance/Women’s Studies) à la York University et détient une Maîtrise en journalisme de la Ryerson University  à Toronto.

Ram Sabaratnam appartient à la diaspora tamoule canadienne. Il est né et a été élevé à Toronto. Il s’intéresse à la théorie féministe et à la théorie démocratique et termine un MSc en théorie politique à la London School of Economics and Political Science. Il détient une Maîtrise en Science, Philosophy, and Women’s Studies de la McGill University de Montreal.

Nous sommes actuellement à la recherche de bénévoles pour aider à développer le projet. Si vous avez un intérêt pour les questions liées à la migration et la diaspora et que vous avez des compétences dans les médias sociaux, les relations publiques, la conception de sites Web, la photographie, les interviews, la recherche et l’édition, n’hésitez pas à nous contacter pour nous rejoindre à l’adresse suivante : rootsofdiaspora@gmail.com

Ce projet est géré de manière indépendante et n’est affilié à aucun parti politique, institution académique ou organisme de financement alternatif.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.