L’histoire du cinéma sri lankais par Vilasnee Tampoe-Hautin en 2 volumes (L’Harmattan)

CINÉMA ET COLONIALISME : LA GENÈSE DU SEPTIÈME ART AU SRI LANKA (1896-1928)

Débutant par une analyse de sa période primitive et croisant les liens entre colonisation britannique, ethnicité et développement de “l’aventure cinématographique”, cette étude invite à découvrir la naissance et l’évolution du cinéma au Sri Lanka de 1896 à 1966. Ce premier volume couvre la période de 1896 à 1928, interrogeant le rôle de la Grande-Bretagne et de l’Inde dans la mise en place de l’infrastructure cinématographique sri-lankaise, ainsi que les sources d’inspiration de ce cinéma

Réference: Vilasnee Tampoe-Hautin, 2011, Cinéma et colonialisme : naissance et développement du septième art au Sri Lanka: (1896-1928), Paris, L’Harmattan,

 

CINÉMA ET CONFLITS ETHNIQUES AU SRI LANKA : VERS UN CINÉMA CINGHALAIS “INDIGÈNE” (1928 à nos jours)

Ce second volume appréhende l’ethnicité sri-lankaise à travers le prisme du cinéma. Ayant été vécue comme une véritable domination, la participation des étrangers à la naissance du cinéma sri lankais devait inévitablement conduire à la revendication d’un cinéma “indigène”. Armé d’une grammaire novatrice puisée dans le néo-réalisme italien et le genre documentaire, le cinéma cinghalais naît au moment de l’indépendance politique du pays, en 1948.

Réference: Vilasnee Tampoe-Hautin, 2011, Cinéma et conflits ethniques au Sri Lanka : vers un cinéma cinghalais “indigène” (1928 à nos jours), Paris, L’Harmattan,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.