Numéro spécial d’Hommes&Migrations : Diasporas sri lankaises entre guerre et paix

La revue n° 1291 d’Hommes&Migrations aborde, dans un dossier à paraître en juillet, les réalités des diasporas sri lankaises, majoritairement tamoules, qui depuis trois décennies se déploient en Europe hors du sillage du Commonwealth. Il met l’accent sur la complexité de cette migration, en termes de pluralité linguistique et religieuse, comme de dynamiques socio-économiques. La dimension transnationale, propre aux diasporas, se particularise par la recomposition d’une identité façonnée par l’exil, confrontée aujourd’hui au retour de la paix au Sri Lanka. A l’occasion de sa sortie, la revue organise deux jours de débats et projections au Palais de la porte Dorée sur le thème des diasporas sri lankaises…

 

Diasporas sri lankaises entre guerre et paix                                                                                                                                    Dossier coordonné par Anthony Goreau-Ponceaud

 

Sommaire
Migrations sri lankaises
Origines et étapes
Par Éric Meyer
Ancienne colonie anglaise, la République socialiste démocratique de Sri Lanka est depuis longtemps un carrefour migratoire. Dès la fin des années cinquante, l’île a vu migrer des travailleurs tamouls vers l’Inde et ses élites anglophones vers les pays du Commonwealth, puis des populations cinghalaises en direction du Moyen-Orient. Avec les conflits internes qui ont ravagé Sri Lanka depuis les années quatre-vingt, l’émigration s’est densifiée. Elle concerne surtout la minorité tamoule.

La participation des Tamouls à la vie politique française Entretien avec Stéphane Gatignon, maire de Sevran et conseiller régional de l’Ile-de-France
Réalisé par Anthony Goreau-Ponceaud

L’immigration sri lankaise en France
Trajectoires, contours et perspectives
Par Anthony Goreau-Ponceaud
La présence des Sri Lankais en France a pour toile de fond la guerre civile qui a opposé, de 1983 à 2009, le gouvernement sri lankais aux Tigres tamouls. Dans l’Hexagone, les Tamouls sri lankais se sont surtout installés en Île-de-France. Leur chaîne migratoire s’appuie sur un vaste réseau de solidarité communautaire dont l’un des maillons centraux est le quartier de La Chapelle dans le nord de Paris.

Les récits de vie des demandeurs d’asile tamouls
Vers une mémoire collective ?
Par Giacomo Mantovan
La demande du statut de réfugié nécessite d’être fortement motivée. Les demandeurs d’asile doivent faire état de menaces réelles qui les poussent à quitter leur pays d’origine. La procédure bureaucratique contraint les requérants à se construire dans la figure de la victime individuelle et met à mal le sentiment d’un destin commun.

Interactions entre les institutions judiciaires françaises et les communautés sri lankaises
Des affaires familiales en cour d’assises en région parisienne
Par Véronique Bouillier

Des tribunaux d’instance aux cours d’assises, la justice française a souvent affaire aux migrants originaires d’Asie du Sud. Entre le personnel de justice et les justiciables tamouls originaires du Sri Lanka, la compréhension est souvent difficile. Problèmes de communication, manque de connaissances sur le contexte de leur arrivée en France, la justice ne dispose pas toujours des informations suffisantes pour bien appréhender les comportements des Sri Lankais.

Les mineurs et les jeunes majeurs isolés venus de Sri Lanka
Le traumatisme de l’exil
Par Brigitte Tison

L’expérience de l’exil, l’épreuve de la solitude, les chocs dus à la proximité de la guerre avant leur départ peuvent provoquer chez les migrants sri lankais de profonds traumatismes. Les adolescents et les jeunes majeurs sont davantage soumis à cette perte de repères familiaux et culturels, à un âge où ceux-ci sont essentiels à la construction de leur identité.

L’histoire de Sri Lanka vue par les associations nationalistes
tamoules en France 72
Par Gaëlle Dequirez

Le conflit à Sri Lanka a révélé dans le sang le choc des nationalismes cinghalais et tamoul. Derrière la guerre civile se profile une concurrence des récits historiques. Les Tamouls,qui revendiquent la création d’un État indépendant, l’Eelam tamoul, trouvent sa justification dans l’histoire même de l’île. Cette volonté de produire un récit alternatif va de pair avec une posture de défense face aux discriminations et aux violences subies.

Les Tamouls de La Chapelle
Entre solidarité et dépendance
Par Philippe Gazagne
Le quartier de La Chapelle est un élément clé de la dynamique commerciale et des réseaux sociaux des migrants tamouls vivant en France. Situées en haut du Xe arrondissement de Paris, ces quelques rues où foisonnent restaurants et entreprises “ethniques” sont au coeur des échanges “communautaires”.

Making home(s)
Repères générationnels et nationalisme comme instruments de making home(s), “faire son chez-soi” chez les activistes politiques de la diaspora tamoule de Norvège
Par Stine Bruland Sørensen
La diaspora tamoule sri lankaise en Norvège s’efforce de “faire son chez-soi”, making home, dans un espace transnational entre Norvège et Sri Lanka. Le “chez-soi” est à penser comme un ensemble d’appartenances abstraites ou imaginaires et de relations sociales.

Les Tamouls en Suisse
L’émergence d’une communauté post-asilaire ?
Par Christopher McDowell

En Suisse, la communauté tamoule peine à trouver son unité. Les vagues successives de migrants qui la composent, les différences de positionnement politique et de niveau social entre ses membres brouillent son homogénéité.

Le temple et les défunts
Religion et reconstruction identitaire chez les Tamouls hindous d’origine sri lankaise à Montréal
Par Mark Bradley et Pierre-Yves Trouillet
La construction de lieux de culte par des migrants témoigne d’une installation durable dans leur pays d’accueil. C’est le cas des Tamouls d’origine sri lankaise au Canada. L’édification d’un grand temple à Montréal a mobilisé autour de ce territoire symbolique les réseaux de la diaspora tamoule. L’hindouisme çivaïte tamoul constitue pour eux un solide lien identitaire.

La diaspora tamoule sri lankaise en Malaisie
Migrations plurielles et développement de deux identités distinctes
Par Delon Madavan
La Malaisie compte une minorité tamoule solidement implantée depuis plusieurs générations. Aux Tamouls venus d’Inde du Sud s’ajoutent ceux de Ceylan dont la migration est, jusqu’à l’indépendance de la Malaisie, le 31 août 1957, encouragée par le colonisateur britannique à la recherche de cadres anglophones pour son administration. La domination économique des Tamouls sri lankais a contribué à séparer ces deux groupes.

Diasporas Sri Lankaises entre guerre et paix
Hommes & Migrations n° 1291 – Dès juillet 2011

Revue française sur les dynamiques migratoires
En librairie et à la la Cité nationale de l’histoire de l’immigration
293 avenue Daumesnil – 75012 Paris
www.hommes-et-migrations.fr



Citer ce billet
DM (2012, 18 juin). Numéro spécial d’Hommes&Migrations : Diasporas sri lankaises entre guerre et paix. SRI LANKA & DIASPORAS. Consulté le 23 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/u7md

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.