« Does Sri Lanka Need A TRC » by Global Peace Support Group

« Many are of the opinion that, if a TRC is being established in Sri Lanka, it needs to be contextualized according to the country specific requirements and should demonstrate transparency. However, some believe that the Lessons Learnt and Reconciliation Commission (LLRC) is a similar approach made by GoSL even though most of the recommendations are yet to be implemented.
We cannot blindly take what is done in South Africa
-Dr Paikiasothy Saravanamuttu, Director of Center for Policy Alternatives
There are a number of issues associated with regard to implementing a Truth and Reconciliation Committee in Sri Lanka. We need to look into the context in which it has been implemented in South Africa… »
Read full article here –http://www.globalpeacesupport.com/2013/12/does-sri-lanka-need-a-trc/

source: www.globalpeacesupport.com

Photographer Vera Markus’ photo project « In der Heimt ihrer Kinder – Tamilen in der Schweiz » (In their children’s home – Tamils in Switzerland)

Photographer Vera Markus accompanied Tamil refugee families for two years to document their lives through her camera lense. Her photo project, « In der Heimt ihrer Kinder – Tamilen in der Schweiz » (In their children’s home – Tamils in Switzerland), illustrates the everyday lives of Tamil asylum seekers in Switzerland, who form the largest group of non-European migrants in the country (ca. 40.000 people).

via: http://www.swissinfo.ch/ger/kultur/In_der_Heimat_ihrer_Kinder_-_Tamilen_in_der_Schweiz.html?cid=34975686

source: www.swissinfo.ch

« Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal » par Catherine St-Germain Lefebvre

Nous avons le plaisir de partager un lien pour télécharger le mémoire  de Catherine St-Germain Lefebvre qui porte sur “Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal”. Ce travail à été réalisé dans le cadre d’une maîtrise en sciences des religions à l’université du Québec à Montréal.

Résumé

Convaincue que les femmes, de par leur rôle dans les rapports sociaux de sexe, ont un rôle important à jouer dans la transmission de l’identité ethnique aux jeunes générations, nous avons voulu, dans ce mémoire, mettre à jour ce phénomène tel qu’il se déploie dans la communauté tamoule du Sri Lanka immigrée à Montréal. La perspective féministe en influence la trame de fond, contribuant à orienter le choix du sujet ainsi que son traitement. Ce mémoire est le fruit d’une recherche exploratoire de type qualitatif. Il repose sur un terrain de recherche mené au temple hindou Thiru Murugan situé à Dollard-des-Ormeaux, municipalité de l’ouest de l’île de Montréal. Il a pour objectif de définir la contribution spécifique de femmes de cette communauté à la « production de l’ethnicité » tamoule, au sens entendu par la sociologue des relations ethniques, Danielle Juteau. Ce mémoire s’appuie sur un cadre théorique contribuant à jeter les bases d’une définition sociologique de l’ethnicité, où non seulement le rôle des femmes dans sa production/reproduction est mise de l’avant, mais où se dégage également l’importance de la composante religieuse dans l’affirmation ethnique, particulièrement en contexte migratoire. Cette recherche analyse d’une part la perception du rôle des femmes dans les rapports de sexe tels qu’ils se déploient dans la communauté tamoule montréalaise et telle qu’elle a été exprimée par les personnes interrogées dans le cadre de cette étude. Il s’attarde d’autre part à l’implication des femmes de cette communauté dans la transmission de la langue, de la religion et de la culture. Ce mémoire démontre que les idéaux associés à la conception de la féminité influencent à· maints égards le rôle des femmes dans les rapports sociaux de sexe à l’oeuvre dans la communauté étudiée. Ce rôle amène celles-ci à s’impliquer activement dans la transmission de leur identité ethnique auprès des générations nées au Québec. De plus, la pratique religieuse jouant un rôle important dans la formation identitaire de nos répondant(e)s, la dimension religieuse est omniprésente dans le bagage ethnique transmis par les femmes aux jeunes générations. Par leur travail actif et conscient lié à la transmission de la langue, de la culture et de la religion aux jeunes de la communauté, ces femmes participent activement à reproduire les frontières ethniques de leur communauté et contribuent, par cela, à la « production de l’ethnicité » tamoule hindoue du Sri Lanka en contexte québécois.

lien pour télécharger le mémoire: http://www.archipel.uqam.ca/1168/1/M10512.pdf

Référence: St-Germain Lefebvre, C., (2008), « Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences des religions.

source: http://www.archipel.uqam.ca/1168/

Conférence « Cinéma sri lankais : Autonomie et engagement de la nouvelle génération », le jeudi 23 janvier 2014, de 14h à 18h, à l’auditorium du Pôle des langues et civilisations

 

bulac01

La bibliothèque universitaire des langues et civilisation (BULAC), en partenariat avec l’Association InMaLanka et le Festival du Film d’Asie du Sud Transgressif (FFAST), organise une rencontre autour du cinéma sri lankais le le jeudi 23 janvier 2014, de 14h à 18h  à l’auditorium du Pôle des langues et civilisations.
a-mango-tree-in-the-front-yard-grand

 

A mango tree in the front yard, film de Pradeepan Raveendran, droits réservés

C’est une après-midi de projections, débats, et conférences pour partir à la découverte du cinéma sri-lankais. C’est le programme que proposent Vilasnee Tampoe-Hautin, Pradeepan Raveendran et Laurent Aléonard.

Pour appréhender le jeune cinéma sri lankais, deux caractéristiques sont à prendre en compte, d’une part, le Sri Lanka est un pays jeune qui a acquis son indépendance le 4 février 1948 et d’autre part, les côtes indiennes ne sont qu’à quelques dizaines de kilomètres de cette île, appelée Île de Ceylan jusqu’en 1972.

Dans ce contexte, deux facteurs majeurs ont permis l’émergence d’un cinéma sri-lankais. L’État sri-lankais qui a joué un rôle déterminant pour permettre le développement d’un cinéma national, ainsi que la proximité du puissant modèle cinématographique indien (le cinéma indien en langue tamoule). Malgré le contexte d’une société sri-lankaise ravagée par le conflit cinghalo-tamoul (1983-2009), et désormais bi-polarisée, de jeunes auteurs comme Pradeepan Raveendran et Asoka Handagama parviennent à proposer un regard neuf sur le Sri Lanka.

En ouverture :  Éric Meyer, professeur émérite à l’Inalco spécialiste de l’Inde, et Delon Madavan, docteur en géographie, ouvriront cette rencontre en présentant le contexte historique et culturel de Sri Lanka.

Vilasnee Tampoe-Hautin est spécialiste des cinémas de Sri Lanka et de l’Inde. Elle propose d’examiner le début du cinéma cinghalais et l’idéologie nationaliste qui a caractérisé la première phase de son existence. Son intervention va retracer les étapes marquantes du cinéma sri lankais de langue cinghalaise et de sa lutte pour l’autonomie thématique mais aussi économique vis-à-vis de l’Inde et l’Occident.

Pradeepan Raveendran vient présenter son premier court-métrage A Mango Tree in the Front Yard qui a remporté l’ours d’or au festival de Berlin en 2009.  Après la projection de This is my moon, le premier long-métrage de Asoka Handagama, Laurent Aléonard, distributeur du film, apportera son témoignage sur la réalité de la distribution des films sri-lankais en France.

 

Les intervenants :

Laurent Aléonard est gestionnaire de la société HÉLIOTROPE FILMS et distributeur de films « art & essai ». Il est diplômé en management et docteur en Sciences de Gestion (Université Paris Dauphine).

Films sri-lankais distribués par Héliotrope Films :

  • This is my moon (Asoka Handagama, 2000 – sortie France : octobre 2002)
  • Flying with one wing (Asoka Handagama, 2002 – sortie France : février 2004)
  • Changement au village ( Lester James Peries, 1963 – restauration 2008 – sortie France : mai 2009)
  • Ini Avan – celui qui revient (Asoka Handagama, 2012 – sortie France : juillet 2013)

Films en préparation :

  • Le trésor (Lester James Peries, 1970 – restauration : 2013)

 

Delon Madavan est Docteur en géographie (université de Paris-Sorbonne), et membre du Centre des études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora. Il a créé avec Éric Meyer et l’appui de la BULAC un carnet de recherches SRI LANKA ET DIASPORAS. En tant que chercheur, il compare les différents modes et degrés d’intégration des minorités tamoules sur trois terrains asiatiques distincts (la Malaisie, le Sri Lanka et Singapour), tant localement (évaluer donc leur « citadinité »), que nationalement (évaluer leur citoyenneté) ou mondialement (situer leurs « transnationalités » diasporiques).

  • MADAVAN D., 2013, Les minorités tamoules à Colombo, Kuala Lumpur et Singapour : minorités, intégrations socio-spatiales et citadinités, thèse de doctorat en géographie, Paris, Université Paris-IV Sorbonne.
  • MADAVAN D., DEQUIREZ G., MEYER E. (dir.), 2011a, Les communautés tamoules et le conflit sri lankais, L’Harmattan/Collection Géographie et Cultures, Paris.
  • MADAVAN D., 2011b, « Géographie des « espaces refuges » des Tamouls jaffnais depuis le début de la guerre à Sri Lanka », dans Madavan D. et al. (dir.), Les communautés tamoules et le conflit sri lankais, L’Harmattan/ Collection Géographie et Cultures, Paris.
  • MADAVAN D., 2011d, « Déségrégation socio-religieuse d’une ville dans l’immédiat après guerre : Jaffna, Sri Lanka » dansCarnets de géographes, n°2, mars 2011,Rubrique Carnets de recherches

 

Éric Meyer est Professeur émérite à l’Inalco (histoire du monde indien), et a été président du Conseil Scientifique de la Bulac jusqu’à juin 2013.  Il a créé avec Delon Madavan Meyer et l’appui de la BULAC un carnet de recherches SRI LANKA ET DIASPORAS.

Bibliographie:

  • Meyer, Éric : Sri Lanka entre particularismes et mondialisation, Paris, La Documentaton française, coll. Asie plurielle, 2001
  • Meyer, Éric : Une histoire de l’Inde. Paris, Albin Michel, 2007
  • Delon Madavan, Gaëlle Dequirez, Eric Meyer (sous la direction de), Les communautés tamoules et le conflit sri lankais. Paris, L’Harmattan, 2011

Pradeepan Raveendran est photographe et réalisateur. Ses courts-métrages ont été sélectionnés dans les plus grands festivals internationaux. En 2009, le jeune réalisateur termine son premier court-métrage, A Mango Tree in the Front Yard, qui est sélectionné et nominé pour l’Ours d’Or. En 2010, il réalise son second court-métrage, Shadows of Silence, projeté à la Quinzaine des Réalisateurs du festival de Cannes. Il travaille actuellement sur son premier projet de long métrage.

Vilasnee Tampoe-Hautin est maître de conférences de civilisation britannique et du Commonwealth à l’université de la Réunion. Elle a soutenu en 2009 une thèse portant sur le cinéma au Sri Lanka. L’essentiel de ses recherches porte sur la problématique du cinéma et son rapport aux questions identitaires au Sri Lanka et en Inde, durant la période coloniale britannique. Ses autres domaines de recherche et d’enseignement ont pour objet la presse et l’édition coloniales anglophones et vernaculaires au Sri Lanka ainsi que les littératures et théâtres cinghalais du XIXe siècle et leur influence sur le cinéma cinghalais.

  • Tampoe-Hautin, Vilasnee2013: (sous presse) Ethnicity, Politics and Cinema in Sri Lanka (1900-1967). From global to gama, casting a celluloid mould from Sinhala cinema, Colombo, Tower Hall Publications.
  • Tampoe-Hautin, Vilasnee, 2011: Cinéma et Colonialisme: la genèse du cinéma au Sri Lanka (de 1896 à 1928), Paris, L’Harmattan, collection Champs Visuels.
  • Tampoe-Hautin, Vilasnee, 2011: Cinéma et Conflits ethniques au Sri Lanka: Vers un cinéma cinghalais « indigène »(de l’indépendance en 1948 à nos jours), Paris, L’Harmattan, coll. Champs Visuels, 2011.
  • Tampoe-Hautin, Vilasnee, 2011: Sumitra Peries, Sri Lankan Filmmaker: poetess of Sinhala cinema, Colombo, Aitken Spence 2011.
  • Tampoe-Hautin, Vilasnee, 2008: Robin Tampoe: Last of the Big Ones, Colombo, Tower Hall Foundation Publications, 2008

 

Organisateurs: Delon Madavan (UMR 8185 ENEC et CERIAS) et Eric Meyer (INALCO et CEIAS)

Pour s’y rendre :

Auditorium du Pôle des langues et civilisations
65, rue des Grands Moulins
75013 PARIS

Métro Bibliothèque François-Mitterrand

Mission Action culturelle
Tél : 01 81 69 18 38
action-culturelle [à] bulac.fr

source: http://www.bulac.fr/conferencesrencontres/rencontres-autour-du-livre/cinema-sri-lankais/

InmalankaFFAST

« Scars of Sri Lanka » by Al Jazeera

The civil war in Sri Lanka ended in 2009 with the victory of President Rajapaksa’s forces over the Liberation Tigers of Tamil Eelam (LTTE), but there are claims that abduction, torture and even rape of suspected former fighters or sympathisers continues today.

Despite government claims of peace, torture and abductions continue to be used to stifle ethnic and political dissent. Read full article via Al Jazeera here –http://www.aljazeera.com/programmes/101east/2013/12/scars-sri-lanka-2013122492410187367.html

“As Sri Lanka moves forward and tackles the good, bad and ugly of globalisation as well as its internal policies and practices, we need to question our own assumptions, going as far as too penly acknowledge the limited impact and sometimes hugely detrimental consequences of human rights debates oriented more towards the international community.”

Written by Sanjana Hattotuwa, Senior Researcher, CPA published in The Sunday Leader, 19 April 2009 the article Framing Human Rights can be accessed herehttp://www.cpalanka.org/framing-human-rights/

sources: Al Jazeera and CPA

Atelier de Parai / பறை பயிற்சிப் பட்டறை – Association SILAMBU 21/22 décembre 2013

தமிழரின் தொன்மையைப் பறைசாற்றும் இசைக் கருவி பறை! பறை பயிற்சிப் பட்டறை.
Le Parai est un ancien instrument de musique traditionnel tamoul.

Le parai est tenu en bandoulière par une sangle sur l’épaule gauche et est tenu verticalement contre le côté gauche du corps de l’artiste. Ce simple harnais permet au batteur de jouer en position debout, en marchant ou en dansant. Le parai se joue entièrement avec des bâtons. Avant chaque représentation, les batteurs de parai vont chauffer leurs instruments, en les tenant très près d’un petit feu. La chaleur du feu absorbe l’humidité de l’instrument en le serrant considérablement. Après le chauffage, les tambours produisent un bruit de craquement fort aigu lorsqu’il est frappé.

Dans la langueTamil, le mot «parai» signifie «parler» ou à «dire». Les Histoires locales décrivent le parai comme un instrument ancien joué dans les tribunaux de l’ère de Sangam, Chola, et les dirigeants Pandiyan. Les tambours ont été utilisés pour annoncer des messages importants et les commandes des grands rois tamouls.

பறை ஒரு தமிழிசைக் கருவியாகும். இது தோலால் ஆன மேளமாகும். ‘பறை’ என்ற சொல் பேச்சைக் குறிப்பதாகும். ‘பேசு’ எனப்பொருள்படும் ‘அறை’ என்ற சொல்லினின்று ‘பறை’ தோன்றியது. (நன்னூல் : 458). பேசுவதை இசைக்கவல்ல தாளக் கருவி ‘பறை’ எனப்பட்டது. பன்னெடுங்கால வரலாற்றைத் தன்னகத்தே கொண்டுள்ள பறை, ஓர் இசைக் கருவி மட்டுமல்ல தொல்குடித் தமிழ்ச் சமூகத்தின் சொத்து. தோலிசைக் கருவிகளின் தாய். தமிழினத்தின் தொன்மையான அடையாளம். உழைக்கும் மக்களின் இசைக் களஞ்சியம். தமிழர் வாழ்வியலின் முகம் என வருணிக்கப்படுகிறது. »பறை என்பது ஓடும் இசையை ஒழுங்கு பெற நிறுத்தி ஓர் அளவோடு சீரோடு, ஒத்த அழகோடு நடக்க, இசைக்கு நடை கற்பிக்கும் கருவி’ என முனைவர் வளர்மதி தன்னுடைய « பறை’ ஆய்வு நூலில் விளக்குகிறார்.

link to wtch the video

source: association Silambu

Call for papers: “Contemporary Approaches to the Analysis of Dalit Literature”, an international conference at Nottingham Trent University, UK, on 23-24 June 2014.

The Centre for Postcolonial Studies at Nottingham Trent University, UK, in collaboration with the research centre EMMA at the Université Paul-Valéry Montpellier 3, France, is in the process of creating an international academic network which will enable a multi-disciplinary dialogue on Indian literature produced by Dalits (formerly known as Untouchables) by hosting a series of workshops and conferences on the production, translation, dissemination and analysis of Dalit literature. The international conference on “Contemporary Approaches to the Analysis of Dalit Literature” is the first conference of the series.

Dalit literature is the most significant development in Indian literature in the last three decades, which has received surprisingly little attention from academics outside India. This conference seeks to bring together scholars in the field of literary and cultural studies, postcolonial studies, South Asian literatures, history and cultures and translation studies to discuss this fascinating corpus of literary texts.

We invite papers that explore and delineate the analytical methods that are currently employed in the study of Dalit literature and point to areas that need to be researched in greater detail or new theoretical and critical approaches that should be employed in the analysis of the often experimental and innovative literary and aesthetic features of Dalit literature.
Confirmed keynote speakers are K. Satyanarayana (English and Foreign Languages University, Hyderabad), the co-editor of the two-volume anthology on South Indian Dalit literature, No Alphabet in Sight and Steel Nibs Are Sprouting (Penguin, 2011-13), and M.S.S. Pandian (Jawaharlal Nehru University, New Delhi), the author of Brahmin and Non-Brahmin: Genealogies of the Tamil Political Present (Permanent Black, 2007/2008) and co-editor of Muslims, Dalits and Fabrications of History: Subaltern Studies: Writings on South Asian History and Society, vol. 12 (Permanent Black, 2005).

Please send abstracts of paper proposals of up to 300 words to Dr Nicole Thiara (nicole.thiara@ntu.ac.uk) and Dr Judith Misrahi-Barak (judith.misrahi-barak@univ-monp3.fr) by January 30, 2014.
Notification of acceptance will be given by March 30, 2014.

« Govt. Commissioning Former LTTE Commander To Restart Tigers Outfit Subservient To The Regime: Wigneswaran » by Colombo Telegraph

Northern Province Chief Minister C.V. Wigneswaran today warned that according to latest reports they were receiving, a former LTTE military commander was being commissioned to restart an LTTE outfit subservient to the powers that be.

“Thus the White Van drama could now be enacted by a different cast,” the Chief Minister warned.

The Chief Minister said that he could become a target like Tamil politicians before him, saying that politicians seeking to stress commonalities between people of Sri Lanka often got brutally killed.

Via https://www.colombotelegraph.com/index.php/govt-commissioning-former-ltte-commander-to-restart-tigers-outfit-subservient-to-the-regime-wigneswaran/

source: www.colombotelegraph.com

« In pictures: Sri Lanka’s war tourism » by kim Wall (Aljazeera)

Observers warn that the northeast remains under military occupation and that the army is increasingly taking over traditionally civilian functions. The government has also increasingly been pressured to investigate its alleged human rights abuses and war crimes – including torture, enforced disappearances and rape.

In Sri Lanka, remembering the war is reserved for those who won.

Viahttp://www.aljazeera.com/indepth/inpictures/2013/12/pictures-sri-lanka-war-tourism-20131221121535359841.html

www.aljazeera.com

« Statement Condemning the Arrest and Unlawful Detention of Seven Tamil Youth, and Calling for their Immediate Release » Sri Lanka Guardian

19th December, 2013

« We the undersigned, strongly condemn the arbitrary arrest and illegal detention of Raveendran Kajeepan (21), Alfred Piratheepan (30), Murukaiya Ashokkumar (35) and Nageswarasri Yarsan (22) from Jaffna, and the arrest and continued detention of three other youth* from Mannar, by the Terrorism Investigation Department (TID) between the 25th and 27th of November, 2013. It has become common practice for the Government to arrest and detain Tamil youth under the Prevention of Terrorism Act (PTA) coinciding with the time of Mahaveerar Naal (LTTE Heroes Day). In November 2012 too, four Tamil students from the University of Jaffna were arrested and detained under the PTA, and released intermittently over the course of 3 months.

(*Families of these three youth did not want to reveal the identities of their sons for fear of reprisal. As, following their arrests, intelligence officers had visited the homes of those arrested and warned their families to not pursue any course of legal action, as this would prolong their detention.) »

via: http://www.srilankaguardian.org/2013/12/calling-for-their-immediate-release.html

source: www.srilankaguardian.org

 

« Mosque In Dehiwala Visited By Cops Stoned, A Muslim Owned Jewellery Store Torched In Galle Last Night » by Colombo Telegraph

« A mosque in the Colombo suburb of Dehiwela that was ordered to stop issuing the call to prayer and conducting prayers in its premises by the Kohewela police two days ago was stoned last night, according to Muslim politicians and residents in the area. »

via: https://www.colombotelegraph.com/index.php/mosque-in-dehiwala-visited-by-cops-stoned-a-muslim-owned-jewellery-store-torched-in-galle-last-night/

source: www.colombotelegraph.com

« A History of Tamil Diaspora Politics in Canada: Organisational Dynamics and Negotiated Order, 1978-2013 » Amarnath Amarasingam

This paper sets out to examine Sri Lankan Tamil diasporic mobilization in Canada in its various organisational forms, from the late 1970s to the present. Even as there is much talk about the Canadian Tamil diaspora, the largest population of Sri Lankan Tamils outside of Sri Lanka itself, there is, maybe quite surprisingly, very little actually written about organisational dynamics in the community. In attempting to fill this gap in the research, this paper makes several inter-related arguments: first, far from being monolithic or homogenous, Tamil diaspora politics in Canada is constantly in flux. Second, with respect to issues of reconciliation among ethnic groups in Sri Lanka, as well as economic and social development, the diaspora’s role is ambiguous at best. What is clear, however, is that in the post-war period, the “organisational field” has become quite diverse, and the diaspora’s role in reconciliation and economic development is being openly and actively debated and criticized. I begin by providing a brief overview of scholarly debates surrounding the definition of “diaspora” as well as a snapshot of the Canadian Tamil community, before examining the pre and post 2009 organisational dynamics.

via: http://fr.scribd.com/doc/191980947/A-History-of-Tamil-Diaspora-Politics-in-Canada-Organisational-Dynamics-and-Negotiated-Order-1978-2013-Amarnath-Amarasingam

source: ICES Research Paper

« Tamil Tragedy: A Case for equality before the law » (http://communities.washingtontimes.com/)

« WASHINGTON, December 12, 2013 — Congress recently created the Congressional Caucus on Ethnic and Religious Freedom in Sri Lanka. The Caucus was initiated by efforts of Congressmen Bill Johnson (R-OH) and Danny Davis (D-IL). The objective of the Caucus is to bring the attention of the American public to the Tamils in Sri Lanka and their plight. »

via: http://communities.washingtontimes.com/neighborhood/freedom-and-liberty/2013/dec/12/tamil-tragedy-case-equality-law/

source: www.communities.washingtontimes.com

« Ingirunthu official trailer » (Tamil) and interview

« A Sri Lankan Tamil Film (2013), Directed by Sivamohan Sumathy on the upcountry plantation community, their lives, history and political struggles. ‘It was the film’s promise of artistic excellence that led to its selection; cinematically it demonstrated innovative and accomplished story telling’- Susan Weeks Coulter for Global Film Initiative, California, USA »

via: https://www.youtube.com/watch?v=pjA9xjNX0e8

source: www.youtube.com

Sumathy interviewed by BBC Thamilosai about her film Ingirunthu (Here and Now)

via: http://www.bbc.co.uk/tamil/multimedia/2013/12/131216_upcountryfilm.shtml

source: BBC Thamilosai

« Ingirunthu official trailer » (English)

« A Sri Lankan Tamil Film (2013), Directed by Sivamohan Sumathy on the upcountry plantation community, their lives, history and political struggles. ‘It was the film’s promise of artistic excellence that led to its selection; cinematically it demonstrated innovative and accomplished story telling’- Susan Weeks Coulter for Global Film Initiative, California, USA »

via: https://www.youtube.com/watch?v=M8uhjNph628

source: www.youtube.com