Article sur les femmes migrantes travailleuses domestiques

Women Migrant Workers and Market Forces: Toward an Inter-disciplinary Representation of Female Labor Migration

In: Research in the History of Economic Thought and Methodology: Including a Selection of Papers Presented at the First History of Economics Diversity Caucus Conference

Nadeera Rajapakse

Abstract
The economic literature on labor migration has incorporated insights from various disciplines with regard to content and method, although the representation of migrants has not fully moved away from the neoliberal, market-dominated framework. This paper addresses the issue of women migrant workers using the particular example of Sri Lankan migrant women workers to the Middle East. It aims to highlight the need for more diversity in economic research without which conceptual representation, as well as empirical reach, is limited. After a brief overview of the representation of migrants in economic literature, I develop the concept of vulnerability. I refer to qualitative and quantitative analyses on Sri Lankan migrant women workers to the Middle East from a variety of disciplines in order to differentiate the “vulnerable,” that is, the workers in need of protection, from the “vulnerabilities.” The latter concept refers to the debilitating effects on workers, produced by market forces, which are often perpetuated by underlying assumptions, as well as policies. A broader, inter-disciplinary perspective, which considers the agency of women, can go a long way toward removing some of the limitations and preconceptions ingrained in most economic representation. This in turn could help to improve the protection of the vulnerable and empower them to better face market forces.

NR

More Posts

Follow Me:
LinkedIn

“Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal” par Catherine St-Germain Lefebvre

Nous avons le plaisir de partager un lien pour télécharger le mémoire  de Catherine St-Germain Lefebvre qui porte sur “Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal”. Ce travail à été réalisé dans le cadre d’une maîtrise en sciences des religions à l’université du Québec à Montréal.

Résumé

Convaincue que les femmes, de par leur rôle dans les rapports sociaux de sexe, ont un rôle important à jouer dans la transmission de l’identité ethnique aux jeunes générations, nous avons voulu, dans ce mémoire, mettre à jour ce phénomène tel qu’il se déploie dans la communauté tamoule du Sri Lanka immigrée à Montréal. La perspective féministe en influence la trame de fond, contribuant à orienter le choix du sujet ainsi que son traitement. Ce mémoire est le fruit d’une recherche exploratoire de type qualitatif. Il repose sur un terrain de recherche mené au temple hindou Thiru Murugan situé à Dollard-des-Ormeaux, municipalité de l’ouest de l’île de Montréal. Il a pour objectif de définir la contribution spécifique de femmes de cette communauté à la « production de l’ethnicité » tamoule, au sens entendu par la sociologue des relations ethniques, Danielle Juteau. Ce mémoire s’appuie sur un cadre théorique contribuant à jeter les bases d’une définition sociologique de l’ethnicité, où non seulement le rôle des femmes dans sa production/reproduction est mise de l’avant, mais où se dégage également l’importance de la composante religieuse dans l’affirmation ethnique, particulièrement en contexte migratoire. Cette recherche analyse d’une part la perception du rôle des femmes dans les rapports de sexe tels qu’ils se déploient dans la communauté tamoule montréalaise et telle qu’elle a été exprimée par les personnes interrogées dans le cadre de cette étude. Il s’attarde d’autre part à l’implication des femmes de cette communauté dans la transmission de la langue, de la religion et de la culture. Ce mémoire démontre que les idéaux associés à la conception de la féminité influencent à· maints égards le rôle des femmes dans les rapports sociaux de sexe à l’oeuvre dans la communauté étudiée. Ce rôle amène celles-ci à s’impliquer activement dans la transmission de leur identité ethnique auprès des générations nées au Québec. De plus, la pratique religieuse jouant un rôle important dans la formation identitaire de nos répondant(e)s, la dimension religieuse est omniprésente dans le bagage ethnique transmis par les femmes aux jeunes générations. Par leur travail actif et conscient lié à la transmission de la langue, de la culture et de la religion aux jeunes de la communauté, ces femmes participent activement à reproduire les frontières ethniques de leur communauté et contribuent, par cela, à la « production de l’ethnicité » tamoule hindoue du Sri Lanka en contexte québécois.

lien pour télécharger le mémoire: http://www.archipel.uqam.ca/1168/1/M10512.pdf

Référence: St-Germain Lefebvre, C., (2008), « Femmes, ethnicité et religion : la communauté tamoule hindoue du Sri Lanka à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences des religions.

source: http://www.archipel.uqam.ca/1168/